La maison passive : une construction écologique et performante

La conception des bâtiments a beaucoup évolué au fil du temps. Cependant, depuis une vingtaine d’année, un nouveau type de maison a fait son apparition : la maison passive. Il s’agit d’un nouveau type de construction particulièrement innovant. Effectivement, cette dernière répond non seulement à un impératif écologique car consommant moins d’énergie, mais elle permet également de réaliser des économies et d’améliorer le confort de vie de ses habitants. Aujourd’hui, Flexaray, spécialiste des gaines électriques blindées et de l’habitat sain vous propose une découverte d’un nouveau type de maison innovante. 

 

En quoi consiste une maison passive ? 

Comme évoqué plus haut, la maison passive est un type de construction innovant apparu au cours des trois dernières décennies. Concrètement, cet habitat sain est une construction, plutôt adaptée aux milieux ruraux qui permet d’économiser beaucoup d’énergie. Effectivement, la maison passive comme son nom l’indique utilise l’ensemble des ressources à sa disposition, qu’elle soit naturelle ou non pour se chauffer. 

À l’heure où la consommation d’énergie est un facteur majeur à considérer au moment du choix de son logement, la maison passive permet d’économiser une grande quantité d’énergie. Pour se faire ce bâtiment se repose principalement sur 3 clés de voûte. 

  • L’isolation. 
  • La ventilation. 
  • L’orientation au soleil et son lieu de construction. 

 

Éviter les déperditions thermiques grâce à une meilleure isolation 

L'isolation est probablement l’aspect le plus important de cette construction si singulière. Une maison passive se doit de posséder une isolation optimisée afin d’éviter les déperditions thermiques. Les pertes de chaleur sont généralement occasionnées par une toiture, des murs ou encore des fenêtres mal isolées. 

Sachant que la maison passive se chauffe principalement grâce à la chaleur produite par l’énergie solaire, les appareils électriques et ses habitants, cela signifie qu’elle ne se reposera que très peu sur le chauffage pour atteindre une température permettant un confort de vie optimal. C’est la raison pour laquelle l’isolation des combles, des murs ou l’installation d’un triple vitrage aux fenêtres sont essentielles. 

 

Ventilation et étanchéité du bâtiment 

Le deuxième aspect important de la création d’une maison passive est le système de ventilation ainsi que l’étanchéité de ses murs. L’installation de système de ventilation double flux avec échangeur de chaleur sont généralement privilégié pour la construction de ces logements. Tout d’abord, ils permettent de recycler l’air ambiant, mais ils permettent également de créer de la chaleur qui sera stockée et conservée par la maison passive. Cela permet également de faire entrer d’échanger l’air frais de l’extérieur avec celui de l’intérieur. C’est également un moyen d’expulser les composés organiques volatils qui peuvent provoquer des maladies pulmonaires. 

L’étanchéité du bâtiment est également un facteur important qui rejoint d’ailleurs l’isolation. Le bâtiment ne doit pas être sujet aux déperditions thermiques ou aux infiltrations d’eaux qui risquent de favoriser l’apparition de moisissures toxiques et dangereuses pour le corps humain. 

 

Construire sa maison passive au bon emplacement 

Malheureusement pour les citadins, la maison passive est plutôt adaptée aux milieux ruraux. Effectivement, elle nécessite un vaste espace autour d’elle, mais également une bonne orientation face aux soleils. Ce type de bâtiment se chauffe essentiellement grâce à la lumière du soleil, cela implique donc une bonne orientation face au soleil, si possible face au sud. C’est face au soleil que sera privilégiée l’installation des fenêtres pour éviter les pertes d’énergie. 

Si une maison passive n’est pas directement baignée dans la lumière du soleil un maximum de temps dans la journée, elle ne chauffera pas suffisamment. C’est la raison pour laquelle la maison passive n’est que très peu indiquée pour les citadins. La présence d’immeubles aux alentours générant de l’ombre risque de limiter l’apport en lumière. 

 

La maison passive : des avantages écologiques et financiers 

Comme vous l’aurez compris, la maison écologique présente de nombreux avantages écologiques et financiers. Tout d’abord, la maison passive n’a pas besoin de chauffage. Cela implique moins d’électricité et/ou de gaz consommé. À l’heure où les factures de gaz et d’électricité sont à la hausse, utiliser moins son chauffage résulte en une baisse d’énergie et donc en des factures plus légères. 

Une maison passive se suffit à elle-même, car elle n'a besoin que de la lumière du soleil pour maintenir une température agréable. Il est même judicieux, si l’orientation de la maison est optimisée, d’installer des panneaux solaires photovoltaïques afin de produire de l’électricité. Cela représente encore une économie d’énergie. 

 

Quels sont les critères pour définir une ce genre de bâtiment ? 

Pour se définir comme telle, une maison passive doit observer des critères extrêmement stricts. Ces derniers sont définis par l’association française La Maison Passive et c’est elle qui décerne ce label. Pour cela, il est nécessaire de respecter quatre conditions. 

  • Ne pas utiliser plus de 15 kWh d’énergie par mètre carré et par an avec son chauffage. 
  • Une consommation d’énergie primaire inférieure à 120 kWh par mètre carré et par an. 
  • Une étanchéité de l’air inférieure à 0,6/h. 
  • La température ne doit pas être supérieure à 25 °C sur 10 % d’une année. 

 

Cela coûte-t-il plus cher de construire une maison passive ? 

Au-delà de la nécessité de créer sa maison en zone rurale avec si possible un grand terrain, le principal inconvénient de la maison passive réside dans son prix. L’investissement nécessaire pour l’isolation, l’installation d’un système de ventilation ou encore l’utilisation de matériaux écologiques peut vite faire grimper la facture. 

En outre, une étude thermique est nécessaire et cette étude peut se facturer plusieurs milliers d’euros. Le choix de professionnels qualifiés et certifiés RGE peut également coûter plus cher que pour une maison traditionnelle. Au global, la facture peut être plus élevée de 10 à 30%. 

Cependant, pour être complet sur cette analyse, il est nécessaire de rappeler qu’une maison passive est un mode de vie ainsi qu’un investissement. À l’image de l’installation de panneaux solaires photovoltaïques, la construction du bâti peut également être vu comme un investissement à long terme. Les économies d’énergie réalisées sur l’ensemble de la durée de vie de la maison auront très vite fait de compenser cette facture plus élevée. 

 

Existe-t-il des aides pour construire ce type de logement ? 

Bien entendu, au vu des avantages d’une maison écologique et notamment le peu d’énergie qu’elle nécessite, il existe de nombreuses aides pour construire un tel type de logement. À l’image des travaux de rénovation d’un logement, certaines aides sont disponibles pour compenser l’investissement conséquent constitutif à la construction d’une maison passive. 

  • Le prêt à taux zéro ; 
  • Les prêts épargnes et logements ; 
  • Les diverses aides des collectivités locales ; 
  • La CAF qui propose des aides aux logements ; 
  • Une exonération de taxe foncière pour 2 ans ; 
  • Une TVA à taux réduit.

La société Courant vous aide à parfaire un logement sain avec des gaines blindées anti-rayonnement électromagnétique Flexaray pour protéger les personnes des pollutions électromagnétique dans l’habitat que les maisons soient passive ou pas

@
Contact