Auto-construction : quels sont les travaux les plus simples à réaliser soi-même ?

Grâce aux importantes économies réalisées et la possibilité de construire la maison de ses rêves, l’auto-construction est à la mode ces dernières années. Au-delà de l’avantage pécunier, il s’agit d’une réalisation personnelle qui séduit de plus en plus de Français. Cependant, si la perspective de construire intégralement sa maison de A à Z est réjouissante, la réalité est pourtant bien plus complexe. Effectivement, tous les travaux qu'implique la construction d’une maison et notamment les gros œuvres, ne sont pas accessibles à n’importe qui. Voici donc une liste des travaux à faire soi-même et ceux à éviter. 

 

Rappel : qu’est-ce que l’auto-construction ? 

L’auto-construction consiste en ce qu’une personne construise son propre logement. En d’autres termes, un particulier devient, dans le cadre de la construction de sa maison, à la fois le maître d’ouvrage, mais également le maître d’œuvre. 

S’il s’agit d’un rêve éveillé pour de nombreuses personnes, construire soi-même sa maison constituant un accomplissement personnel, quelques Français sautent le pas et se lance dans un chantier afin d’occuper la maison qu’ils ont eux-mêmes construits. 

Cependant, si l’idée est séduisante, il reste parfois compliqué d’être capable d’assumer l’intégralité des travaux qu’implique l’auto-construction de son logement. C’est la raison pour laquelle, dans le cadre de certains travaux, en particulier les gros œuvres, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Certains travaux, comme l’installation du réseau ou encore le terrassement du sol, nécessite l’intervention d’un professionnel certifié au vu de l’importance et de la dangerosité des travaux. 

 

Quels sont les travaux les plus simples à faire en auto-construction ? 

Certains travaux sont beaucoup plus simples à effectuer et à aborder que d’autres. C’est la raison pour laquelle l’auto-construction est d’ailleurs envisageable. Construire sa maison de A à Z est un pari risqué sans le bon réseau ou les bonnes compétences. En revanche, construire sa maison et laisser les travaux les plus complexes à un artisan professionnel et certifié est parfaitement envisageable. De plus, la maison auto-construire n’est pas soumise à la garantie décennale. En cas de malfaçons, il ne sera, en aucun cas, possible de bénéficier d’une assurance quelconque. 

 

Faire soi-même les travaux de maçonnerie 

Cela peut sembler surprenant, pourtant les travaux de maçonnerie sont relativement abordables pour un bricoleur dans l’âme. Pas besoin d’être un professionnel du métier pour cela. Grâce aux innovations dans le domaine, plus besoin d’être un maçon professionnel pour construire un mur. 

La maçonnerie requiert avant tout de l’organisation. L’utilisation de bons outils, avoir l’aide des bonnes personnes et surtout s’y prendre au bon moment. De plus, les industriels ont développé de nombreux produits destinés aux professionnels mais qui correspondent également aux particuliers. Ces matériaux sont de plus en plus légers et faciles à utiliser à l’image des sacs de ciment plus léger et moins poussiéreux ou des blocs à pose rapides. Il en va de même pour la pose du revêtement des murs en question. 

 

La peinture et les murs 

Une fois les murs construits, reste encore la décoration. Pour cela, plusieurs options s’offrent aux auto-constructeurs. Refaire la peinture de son logement et un de travaux de rénovation les plus effectués par les Français. Effectivement, cela ne nécessite pas énormément de matériaux, cela reste relativement simple à effectuer et s’avère sans risque pour l’artisan. 

Les revêtements muraux en bois ou imitation pierre sont également simple à poser et offre un résultat visuel plus qu’agréable. Enfin, la pose de papier peint ne nécessite rien de plus que de la patience. Raison pour laquelle peinture et papiers peints sont parfaitement adaptés à l’auto-construction. 

 

Sol et plancher : qu’est-ce qui est le plus facile à poser ? 

Si le terrassement du sol ne doit pas être confié à n’importe qui, la pose d’un plancher ou encore d’un carrelage est à portée de n’importe quel bricoleur suffisamment expérimenté. 

La pose d’un carrelage ou même d’un plancher ne doit cependant pas être prise à la légère. Il s’agit de travaux qui nécessitent beaucoup de patience et de précision. Cependant, contrairement à ce que l’on peut penser, un parquet n’est pas si difficile à poser. Un parquet flottant par exemple, ne nécessite ni clou, ni colle mais est assemblé par emboîtement. Cela signifie que le propre poids de la structure et son positionnement se suffit à lui-même. 

Cependant, le parquet flottant, s’il est très simple à poser, est aussi extrêmement fragile. Il ne doit donc pas être installé dans n’importe quelle pièce et va nécessiter une attention continue pendant plusieurs années. 

 

Quels travaux vaut-il mieux laisser à un professionnel ? 

L’auto-construction est envisageable et accessible pour quiconque possède assez de motivation et d’argent, certes, pour autant, construire sa maison à 100% est loin d’être une sinécure. Certains travaux nécessitent une expertise plus que pointue, que ce soit pour profiter à 100% de sa maison où pour la sécurité des habitants et du constructeur. Parmi ces travaux, il faut notamment relever l’électricité, la plomberie et les travaux en hauteur. Profiter de l’aide d’un professionnel certifié, c’est non seulement l’assurance d’avoir des travaux de qualité, mais cela permet également de bénéficier de l’assurance décennale. 

 

Pourquoi est-ce impératif de faire appel à un professionnel pour la pose de son réseau électrique ? 

Le premier type de travaux qui va impérativement nécessiter l’aide d’un professionnel concerne l’électricité. Tout d’abord, la pose d’un circuit électrique au sein d’une maison est strictement réglementée par la norme NF C15-100. Quand on sait que chaque année 4.000 personnes sont victimes d’électrisation et que 40 meurent chaque année d’électrocution, on comprend l’intérêt de faire réaliser son installation électrique par un professionnel du métier. 

Qu’il s’agisse d’installation de gaines électriques ou de mise à terre, tous ces travaux sont potentiellement dangereux pour une personne peu expérimentée, mais même si l’installation se déroule sans encombre, encore faut-il répondre aux critères de cette fameuse norme NF C15-100. De plus, même si l’installation réalisée par l’habitant répond à cette norme, cela ne signifie pas pour autant être à l’abri d’une panne ou d’un danger. 

La société Courant vous aide à parfaire un logement sain avec des gaines blindées anti-rayonnement électromagnétique Flexaray pour protéger les personnes des pollutions électromagnétiques dans l’habitat. En plus des émissions générées par une installation électrique classique, les matériaux comme le bois, placo, fermacel, OSB sont des conducteurs de champs électromagnétiques, une pollution qu’il faut prendre en compte comme les COV (composés organiques volatils), formaldéhyde, pollution de l’air.

Ces gaines sont conformes à la réglementation thermique 2012 et répondent aux recommandations des derniers référentiels HQE.

 

Les travaux de plomberie en auto-construction 

Si les travaux de plomberie sont beaucoup moins dangereux que l’installation d’un réseau électrique, les risques à long terme sont tout aussi problématique. Subir un dégât des eaux dans une maison n’est jamais chose agréable, mais subir un dégât des eaux dans la maison qu’on a soi-même construit est encore pire. 

Si certains travaux de plomberie sont tout à fait accessibles au premier venu, réaliser l’ensemble de son circuit de plomberie est peut-être un peu trop ambitieux sans les bonnes compétences. Sans compter que, tout comme l’installation d’un circuit électrique, le circuit de la plomberie répond également à des normes, à savoir, la norme NF DTU 60.1. 

 

Les travaux en hauteur : la toiture et la charpente 

Les derniers travaux qui peuvent nécessiter l’intervention d’un professionnel sont relatifs à la toiture et la charpente du bâtiment. L’ensemble des travaux en hauteur requiert non seulement un certain savoir-faire mais également un équipement de sécurité individuel. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé d’effectuer ces travaux soi-même au risque de faire une chute douloureuse, voire mortelle.

@
Contact