Auto-construction : où se fournir en matériaux ?

La sélection des matériaux joue un rôle déterminant dans la maîtrise du coût et des performances de l'auto-construction. Comment arbitrer entre un meilleur rapport qualité/prix et une meilleure autonomie ? Où acheter les bons matériaux ? Retrouvez les incontournables de l'auto-construction et leurs points de vente. 

 

Qu'est-ce que l'auto-construction ? 

Sur un chantier en auto-construction, le maître d'ouvrage réalise lui-même les travaux. Ces projets sont le plus souvent portés par des particuliers souhaitant s’investir pleinement dans la construction de leur foyer. L'auto-construction suppose la maîtrise du projet de A à Z. Les apprentis constructeurs prennent en main le choix et la fourniture des matériaux et des équipements. Pour leur mise en œuvre, les auto-constructeurs peuvent solliciter l’aide de professionnels de métiers intervenant volontairement sur le chantier.  

Le recours à des éléments préfabriqués à assembler sur place entre également dans le cadre de l'auto-construction. Cela inclut l’utilisation de panneaux pré-usinés, jusqu’à l'installation d’une structure prête à l’emploi. Un projet d'auto-construction peut ainsi se définir comme l'acquisition d’un terrain sur lequel le particulier, professionnel ou novice, est libre de construire son habitation en toute autonomie.  

En quête d'indépendance et d'engagement personnel, l'auto-constructeur est bien souvent un éco-constructeur. Les acteurs du renouveau de la maison de paille étaient des auto-constructeurs. Plus généralement, de nombreux projets d’habitat écologique novateurs sont portés par des auto-constructeurs.  

 

Quels sont les meilleurs matériaux pour l'auto-construction ?

L'auto-constructeur peut mobiliser des produits de constructions classiques ou se tourner vers des matériaux peu transformés dans le cadre d’un projet d’écoconstruction 

 

Les matériaux de construction classiques  

Le parpaing de ciment est incontournable dans la construction de maisons et d'immeubles collectifs. En auto-construction, ces blocs de béton présentent plusieurs avantages :  

  • robustesse ; 
  • facilité de pose ; 
  • bon rapport qualité prix.  

Le bloc de béton, ou parpaing de ciment, constitue en revanche un piètre isolant par rapport à d'autres matériaux de construction.  

En comparaison, le pouvoir isolant de la brique standard est plus de deux fois supérieur. Le matériau rivalise aisément avec le parpaing en terme de solidité, mais son coût est plus élevé.  

 

Les matériaux phares de l'écoconstruction  

En écoconstruction, ce sont les matériaux biosourcés qui ont la cote. Pas ou peu transformés, la plupart d’entre eux présentent des caractéristiques similaires :  

  • perméabilité accrue à la vapeur d’eau ;  
  • faible conductivité thermique : ce sont de bon isolants ; 
  • faible dépense en énergie grise (extraction, fabrication, distribution, élimination ou recyclage).  

Le bois et la paille, mais aussi la ouate de cellulose, la laine de chanvre et le liège sont ainsi couramment utilisés pour construire et isoler une maison écologique 

 

Où se fournir en matériaux d’auto-construction ? 

Les parpaings de ciment et les briques peuvent être achetés dans les grandes enseignes de bricolage. Certaines manufactures de briques proposent des briques à coller pour ceux qui redoutent les travaux de maçonnerie.  

En France, la plupart des matériaux biosourcés sont largement répandus et disponibles sur le territoire. Pour s’en procurer en quantité suffisante, l’auto-constructeur peut se tourner vers les acteurs locaux spécialisés dans la vente d'éco-matériaux de construction.

La société Courant vous aide à parfaire un logement sain avec des gaines blindées anti-rayonnement électromagnétique Flexaray pour protéger les personnes des pollutions électromagnétiques dans l’habitat. En plus des émissions générées par une installation électrique classique, les matériaux comme le bois, placo, fermacel, OSB sont des conducteurs de champs électromagnétiques, une pollution qu’il faut prendre en compte comme les COV (composés organiques volatils), formaldéhyde, pollution de l’air.

Ces gaines sont conformes à la réglementation thermique 2012 et répondent aux recommandations des derniers référentiels HQE.

@
Contact